Bourse de recherche sur le terrain

François-Etienne Sylvain - 5 000 $

Doctorat en biologie

L’objectif de notre projet de recherche est d’évaluer les impacts de l’agriculture sur brûlis sur l’intégrité des écosystèmes aquatiques des milieux ruraux en Amazonie. Sans les poissons de ces écosystèmes menacés par cette pratique, les populations rurales perdent leur première source de protéine et d’acides gras polyinsaturés. Ainsi, notre projet est intrinsèquement lié aux thèmes de la sécurité alimentaire, de l’agriculture et du développement rural. Notre approche novatrice (utilisation des paramètres physiologiques des poissons comme biomarqueurs de l’intégrité des écosystèmes) fera appel à des notions d’écotoxicologie, de microbiologie, de physiologie, d’écologie animale et d’écologie microbienne. Les résultats de ce projet transdisciplinaire auront des effets directs sur les communautés rurales de l’Amazone, puisqu’ils faciliteront la gestion et la délimitation des zones agricoles et forestières, augmentant ainsi la sécurité alimentaire des générations futures.

 

Attara Hell - 5 000 $

Doctorat en sciences des aliments

Dans la réalité où la population mondiale est en forte croissance, dont une grande proportion vit en dessous du seuil de pauvreté, l’accès aux aliments sains et en quantité suffisante est un véritable enjeu pour les gouvernements. Mon projet de doctorat intitulé « Étude et optimisation des méthodes d’évaluation des capacités des systèmes réglementaires des aliments sur la base de l’analyse des risques et leur application dans un pays/région cible en voie de développement » a pour but d’apporter des solutions à cette problématique alimentaire du point de vue règlementaire. Un pays possédant un système réglementaire en sécurité sanitaire des aliments basé sur les propositions du codex et de la FAO assure la confiance nationale et internationale sur l'intégrité de ses aliments. Dans le cas des pays en voie de développement, l’amélioration de cette intégrité, composée de la qualité, de la salubrité et de l’authenticité des aliments, serait une des réponses aux maladies, à la disponibilité alimentaire et à la pauvreté. Afin d’y parvenir, trois objectifs sont à atteindre : 1) Développer un outil d’évaluation des systèmes règlementaires de sécurité sanitaire des aliments adaptés aux pays en voie de développement; 2) Mettre en application l’outil d’évaluation sur au moins deux pays, Côte d’Ivoire et Sénégal, et identifier les secteurs vulnérables; 3) Déterminer via l’analyse de risques une solution permettant de gérer les contaminants alimentaires dans le cadre règlementaire. 

 

 

Bourse de stage international

Marie-Michèle Boileau - 3 000 $

Maîtrise en physiothérapie

J'ai été sélectionnée pour réaliser un stage interculturel au Népal en partenariat avec le Special Education and Rehabilitation Center for Disabled Children (SERC). Au Népal, nombreux sont les enfants handicapés qui sont abandonnés et se retrouvent dans des centres de réhabilitation tels que le SERC. En milieu rural, le matériel médical et thérapeutique est limité; les professionnels soigneurs sont peu nombreux par rapport aux enfants nécessitant des soins. Ainsi, mon rôle au SERC sera de collaborer avec les professionnels du centre pour soigner les enfants en réhabilitation et effectuer différents types d'interventions. De plus, je serai accompagnée d'une étudiante en ergothérapie. Nous prévoyons développer, en collaboration avec le Centre, un programme de réhabilitation de la motricité grossière et fine qui continuera d'exister après notre départ. Nous prévoyons adresser le problème du manque de personnel en mettant en place des soins groupés, lorsque possible, et en revoyant le système administratif.

Camille Cosnard - 3 000 $

Baccalauréat en génie agroenvironnemental

En collaboration avec le Regroupement des organismes de bassins versants du Québec (ROBVQ), Québec sans frontières et ANSA (Aréa Natural de Siembra de Agua), le stage Monte Punku offrira la chance à 8 étudiants d'intégrer une petite communauté bolivienne de Limabamba, une région rurale vivant principalement d'agriculture et d'élevage. Le séjour terrain et ses principales activités s'échelonneront sur une période de 75 jours durant lesquels plusieurs initiatives pour une gestion plus adéquate de l'eau potable seront mises de l'avant, notamment le développement de nouveaux outils de gestion des ressources en eau potable, la cartographie des principales sources d'eau du bassin versant à l'aide de GPS et l'amélioration d'un système d'irrigation goutte-à-goutte de cinq agriculteurs locaux. Réunissant les domaines de l'agronomie, du génie des eaux et de l'agroenvironnement contre des enjeux mondiaux actuels tels la sécurité alimentaire, cette mission de solidarité internationale permettra non seulement une meilleure gestion de l'eau en termes de quantité, mais aussi de qualité.

 

Catherine Dodaro - 3 000 $

Baccalauréat en agronomie

Mon stage sera effectué en collaboration avec le département d'entomologie et le département de biomolécules de la faculté d'agronomie de l'Université de Buenos Aires. Le projet sur lequel je travaillerai consiste en l'élaboration de différents extraits d'huiles essentielles (entre autres d'eucalyptus, qui est cultivé en Argentine) et de purins végétaux dans le but d'évaluer le potentiel de ces substances comme répulsifs biologiques contre certains organismes nuisibles s'attaquant aux produits horticoles. L'efficacité des différentes substances sera testée sur des insectes nuisibles ciblés, dans le but d'éventuellement permettre aux agriculteurs familiaux sous régie agroécologique d'utiliser ces insecticides, qu'ils pourront fabriquer eux-mêmes à partir d'ingrédients simples et de plantes natives de la région.

 

Claudia Gamache - 3 000 $

Maîtrise en gestion du développement international et de l'action humanitaire

Je réalise mon stage avec le programme Uniterra au Népal. Mon mandat, d'une durée d'un an, a commencé en novembre 2017. Je suis coopérante volontaire en production laitière, et je travaille avec la CDCAN (Central Dairy Cooperative Association Nepal), une association qui a pour but d'augmenter les bénéfices économiques des producteurs et productrices de lait. CDCAN a aussi l'objectif de contribuer à rendre le Népal autonome dans la production de lait et de produits laitiers hygiénique et de haute qualité. Instabilité politique, tremblement de terre en 2015, inondations, exode rural vers les pays voisins, manque de main-d'œuvre qualifiée en agriculture, manque d'école d'agriculture, mais surtout, refus de la génération des parents de voir leurs enfants pratiquer le métier d'agriculteur; c'est dans ce contexte que l'agriculture au Népal évolue. Mon mandant consiste donc à visiter plusieurs coopératives laitières à travers le Népal, dans le but d'augmenter la quantité de lait ainsi que la qualité du lait produit. Lors de mes visites dans ces coopératives, je donne des formations spécifiques aux producteurs et productrices les formations sont dispensées directement à la ferme pour une durée de 2 à 4 jours. Les thèmes principaux abordés sont la santé animale, l'alimentation des bovins laitiers, la production hygiénique de lait, ainsi que des techniques simples de management. Durant l'année, c'est un peu plus de 15 coopératives qui recevront mes conseils sur la production laitière.

 

 

 

Bourse conjointe Desjardins - Chaire DI

Benjamin Brasseur - 4 000 $

Baccalauréat en agroéconomie

Étudiant au baccalauréat en agroéconomie, Benjamin Brasseur réalisera son stage professionnel au sein de Développement international Desjardins (DID), dont la mission est d’accroître l’autonomie des populations moins nanties en facilitant l’accès à une diversité de services financiers et en soutenant le développement d’un patrimoine individuel et collectif. M. Brasseur effectuera une partie de son stage au siège social de Lévis où il assistera les experts et conseillers à la réalisation de leurs mandats dans les pays en développement. L’autre partie de son stage se déroulera en Bolivie, auprès des partenaires de Développement international Desjardins. 

 

 

 

Bourse conjointe SOCODEVI - Chaire DI

Camille Robitaille-Bérubé - 4 000 $

Baccalauréat en sciences géographiques

 

L’objectif principal de mon stage est de contribuer à développer, en collaboration avec les coopératives agricoles du Pérou appuyées par SOCODEVI, une méthodologie leur permettant de mieux intégrer les enjeux des changements climatiques dans leurs outils de planification et d’interventions techniques.

Plus spécifiquement, il s'agira 1) de dresser un portrait du secteur agricole au Pérou en tenant compte de plusieurs éléments; 2) d'identifier les risques liés aux changements climatiques pour l’agriculture; 3) d'identifier les meilleurs outils ou méthodologies existants pour des analyses de vulnérabilité dans le développement d’organisations agricole; 4) d'identifier des stratégies d’adaptation pertinentes pour les coopératives agricoles du Pérou; 5) de consulter des personnes ressources de la coopérative pour identifier les impacts perçus des changements climatiques et les critères de vulnérabilité et 6) de faire un recoupement entre la littérature scientifique et la réalité terrain des coopératives agricoles au Pérou afin de dresser les grandes lignes d’un guide méthodologique pour la prise en compte de stratégies d’adaptation aux changements climatiques au sein d’outils internes des coopératives (guide technique, plan stratégique ou opérationnel, etc.).