Développement rural au Sud : Quels enseignements, leçons et réflexions tire-t-on de l'expérience terrain ?

Ce panel, animé et modéré par M. Henri Assogba, professeur au département de communication de l'Université Laval, a permis d'entendre les propos diversifiés et centrés sur l'expérience humaine ainsi que les manières d'intervenir de six personnes aux parcours et au regard distincts.

La Chaire en développement international remercie les étudiants et diplômés du programme de développement rural intégré, leur directeur de programme, M. Maurice Carel, et la Faculté des Sciences de l'agriculture et de l'alimentation pour leur soutien et l'énergie investie pour l'organisation et la tenue de cet événement. Toute notre reconnaissance va également aux panélistes qui ont accepté de partager leur grande expérience avec le public, ainsi qu'à M. Henri Assogba pour l'animation et la modération du panel.

Cet événement fut organisé dans le cadre des activités soulignant le 100e anniversaire de la Faculté des sciences de l'agriculture et de l'alimentation.

 

MOT D'OUVERTURE

Geneviève Laroche
Adjointe à la coordination, Chaire en développement international

 

ALLOCUTIONS DES PANÉLISTES

Modérateur: 

Henri Assogba
Professeur au département de communication, Université Laval

 

Mariève Lafontaine-Messier

Consultante, Pérou.

Mariève Lafontaine-Messier a soulevé, dans son court et vibrant exposé, les difficultés inhérentes à la rencontre des objectifs de développement des bailleurs de fonds et des besoins réels des populations rurales.

 

 

 

Virginie Levasseur

Conseillère aux programmes chez SOCODEVI.

Mme Levasseur a fait état de la démarche et des valeurs soutenant les actions de SOCODEVI sur le terrain auprès de partenaires locaux qu'on souhaite rendre autonomes et habilités à poursuivre leur développement par eux-mêmes.

 

 

Michel Gendreau

Chargé de projets, UPA-DI.

Michel Gendreau, chargé de projets à l'UPA-DI, a pour sa part livré un témoignage saisissant sur les conséquences durables des relations interculturelles et l'apprentissage profond qui peut être vécu lorsque de simples gens, sans grande expertise ni désir affiché de changer les choses, partagent des manières de faire et une amitié empreinte de respect et d'harmonie comme des producteurs du Nord peuvent le faire avec des agriculteurs du Sud, et comment ces relations humaines sont la base du changement et de l'autodétermination.

 

 

Alain Olivier

Professeur en agroforesterie, Université Laval.

Alain Olivier a relaté des expériences marquantes tirées de ses expériences en Côte-d'Ivoire où il a appris la valeur de la confiance et l'importance du respect de soi et des valeurs et moeurs propres au pays d'accueil.

 

 

Marie France Labrecque

Professeure associée en anthropologie, Université Laval

Marie France Labrecque a démontré, avec l'exemple de son expérience de la cérémonie de la pluie chez les Mayas, combien l'image que l'on se fait de l'Autre peut nous conduire à mal interpréter certains aspects culturels, et à quel point nos perceptions peuvent nous faire passer à côté de l'essentiel.

 

 

Yves Pétillon

Cadre retraité de l'ACDI et ancien directeur du CECI

M. Yves Pétillon a usé de sa vaste expérience dans le domaine de la coopération pour décrire l'évolution d'une région du Burkina Faso sur une échelle de 35 ans, et faire voir combien des avancées auparavant considérées comme impossibles peuvent, du jour au lendemain, devenir réalité grâce à la technologie, aux efforts des communautés locales et à la concertation des intervenants.

Lire la présentation >>

 

 

PÉRIODE D'ÉCHANGES

Lors de la période d'échange, des questions furent adressées aux panélistes au sujet de l'impact réel des efforts de la coopération internationale, des récentes coupures imposées à l'ACDI et du rôle des compagnies exploitant les ressources naturelles des pays en développement, notamment les minières, sur le développement de ces pays et des populations directement touchées par leurs activités commerciales.

À travers ces questions fort pertinentes qui alimentèrent des discussions animées, les questions d'environnement, de mobilisation de la société civile et du rôle des ONGs et des grands organismes bailleurs de fonds furent abordées. Loin d'avoir été  épuisé, le sujet du développement rural au Sud aura néanmoins pu bénéficier de l'apport substantiel des leçons et témoignages des personnes présentes dans l'assistance et des panélistes réunis pour l'occasion.

 

Vidéos de la discussion

Partie 1 - Populations locales et enjeux de la coopération >>

Partie 2 -  Place des ONGs, coupures dans l'aide et société civile >>

Partie 3 - Éthique, ONGs et minières, synthèse et conclusion >>

 

 

SYNTHÈSE ET MOT DE CLÔTURE

M. Henri Assogba

M. Jean-Claude Dufour
Doyen de la Faculté des sciences de l'agriculture et de l'alimentation.

 

En photos