L'innovation agricole et la communication pour le développement

Dans le milieu agricole, le développement technologique est encore perçu comme moteur principal de l'amélioration des pratiques agricoles et de l'intensification de la productivité. Chaque génération d'agronomes apprend l'importance de ce développement technologique et le transmet à son tour, que ce soit par l'enseignement ou la pratique quotidienne. Ce paradigme dominant, «technology supply push», est pourtant appelé à être renversé.

M. Niels Röling, professeur émérite en Sciences des communications à l'Université de Wageningen, est l'un de ceux qui appellent à un changement de paradigme. Lors de sa conférence à l'Université Laval le 20 septembre dernier, il nous a rappelé que dans le cadre de ses plus récentes recherches en Afrique de l'Ouest, son équipe s'est penchée sur une situation où l'intensification de la production agricole paysanne n'est pas parvenue à se réaliser grâce au développement technologique. Le développement technologique fait partie intégrante du développement agricole, mais n'en constitue pas l'unique pilier.

Leur recherche a démontré l'importance des cadres institutionnels comme condition nécessaire à la croissance de la productivité. Dans le cas plus précis de l'Afrique de l'Ouest, M. Röling a souligné que le développement d'un réel soutien à l'agriculture paysanne et aux populations rurales passe par un changement au sein des institutions. Selon lui: «institutions matter». Ces dernières doivent retrouver leur place centrale dans les projets d'innovation et de développement agricole.


Activité organisée par la Chaire en développement international qui
 souhaite remercier Mme Diane Parent, professeure au département des sciences animales à la faculté des sciences de l'agriculture et de l'alimentation, qui a soutenu cette activité et appuyé sa réalisation. 

Pour revivre l'événement

Your flash plugin version does not match the required version 9.0.0 for this website. Please go to http://www.adobe.com/shockwave/download/