Femmes rurales en Afrique subsaharienne

Le 15 octobre 2013, la Chaire en développement international soulignait la journée internationale des femmes rurales en invitant Salmata Ouedraogo à venir nous parler de la situation des femmes rurales en Afrique subsaharienne. La conférencière est professeure au Département des sciences économiques et administratives de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) et co-responsable du Laboratoire d’études et de recherches appliquées sur l’Afrique (LÉRAA)

Dans la plupart du monde en développement, les femmes participent à la production agricole. Elles fournissent nourriture, eau et combustible à leur foyer et conduisent de nombreuses autres activités pour améliorer le niveau de vie de leur famille. En Afrique, bien qu'elles jouent un rôle central dans le développement socioéconomique de leur famille et de leur pays, elles sont le plus souvent partagées entre les droits humains et la tradition et de multiples facteurs socioculturels qui freinent leur plein épanouissement.

«Me demander de parler des femmes rurales africaines, c'est comme me demander de parler de ma mère !», a commencé Madame Ouedraogo. D'origine burkinabée, Madame Ouedraogo a elle-même grandi en milieu rural. Elle regrette que l'apport majeur des femmes au développement des pays africains, particulièrement dans le secteur agricole, n'ait été reconnu que si tard. Les femmes sont en effet le principal facteur de production en milieu rural : elles produisent plus de 70% de la consommation locale. Malgré de fortes pressions culturelles qui les confinent souvent dans des situations précaires, Madame Ouedraogo a souligné le poids de la culture associative en Afrique qui permet aux femmes de créer divers réseaux d'entraide et de solidarité, et même parfois des activités génératrices de revenus. Elle a clos son intervention en insistant sur l'ingéniosité et la solidarité des femmes africaines pour participer aux décisions de la société.

Événement organisé en partenariat avec la Chaire d’étude Claire-Bonenfant sur la condition des femmes.