Quand les études mènent au Sénégal et en Bolivie !

Audrey Auclair, lauréate 2012 de la bourse de recherche sur le terrain
Ketsia Johns, lauréate 2012 de la bourse en sécurité alimentaire

Conférence de Mmes Audrey Auclair et Ketsia Johns 
Récipiendaires de bourses du concours 2012 de la Chaire en développpement international

Conjuguer la théorie avec la réalité sur le terrain est un incontournable et un grand privilège pour bien saisir les enjeux réels du développement. C'est ce qu'ont pu expérimenter les étudiantes Audrey Auclair et Ketsia Johns, toutes deux récipiendaires du concours de bourses 2012 de la Chaire. Dans le cadre d'une conférence-midi, elles ont partagé avec passion leurs expériences respectives de recherche et de stage sur le terrain au Sénégal et en Bolivie.

 

Enquête terrain au Sénégal - Audrey Auclair

S'intéressant à l'implication des populations locales dans la gestion du fleuve Sénégal et rédigeant son mémoire sur ce sujet, Audrey Auclair, étudiante à la maîtrise en études internationales, s'est rendue au Sénégal pour réaliser une cueillette de données empiriques. Arrivée en plein coeur de l'élection présidentielle sénégalaise de 2012, elle a été témoin de plusieurs manifestations qui, bien que retardant quelque peu ses premières démarches, lui ont permis de sentir le pouls d'une société en plein exercice démocratique.

De fil en aiguille et grâce à des rencontres clés, elle a pu poursuivre son objectif initial. C'est ainsi qu'elle a obtenu des informations et des documents précieux à l'Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS), discuté avec des professeurs de l'Université de Saint-Louis, notamment, et fait des enquêtes dans une dizaine de villages sur les deux rives du fleuve. Une grande débrouillardise et une bonne dose de volonté ont certainement été des atouts essentiels pour la réalisation du projet fort inspirant de cette boursière.

Ses recherches lui ont entre autre permis d'observer que malgré certaines imperfections dans les méthodes de gestion du fleuve, le simple fait que les populations soient impliquées favorise le maintien de meilleures relations entre les communautés concernées.

 

En Bolivie pour un stage en sécurité alimentaire - Ketsia Johns

Afin de compléter ses études de 1er cycle en agronomie, Ketsia Johns a réalisé un stage en Bolivie. Pendant 3 mois, elle y a appuyé l'entreprise bolivienne Unité de commerce d'épices et de condiments (UNEC)) dans le cadre d'un projet de l'organisation non gouvernementale Société de coopération pour le développement international (SOCODEVI).

En tant que conseillère en amélioration des cultures au sein de ce projet, elle a mis en pratique de nombreux apprentissages acquis au cours de sa formation et a surtout dû faire preuve d'ingéniosité et d'écoute pour adapter ses connaissances aux réalités locales. Au final, de multiples essais ont été mis en oeuvre afin de trouver la formule gagnante pour cultiver l'origan.

Afin de favoriser la poursuite du projet après son départ, Ketsia a travaillé à la rédaction d'un protocole plus précis pour le suivi des essais et a travaillé de paire avec une étudiante bolivienne tout au cours du processus de recherche. Quelques mois après son retour, Ketsia se réjouit de savoir que sa collègue est toujours impliquée au coeur du projet et que les résultats des essais seront bientôt connus. Voilà une collaboration et des échanges riches qui portent fruit ! 

  

Activité organisée par la Chaire en développement international.

Quelques photos de l'événement