Sécurité et justice alimentaires, des enjeux mondiaux

Si le nombre de personnes souffrant de la faim a diminué depuis le début des années 1990, 815 millions de personnes vivent toujours en situation de faim chronique dans le monde (FAO 2017). 

Le Sommet mondial de l’alimentation de 1996 a souligné que la sécurité alimentaire existe lorsque tous les êtres humains ont, à tout moment, un accès physique et économique à une nourriture suffisante, saine et nutritive leur permettant de satisfaire leurs besoins énergétiques et leurs préférences alimentaires pour mener une vie saine et active (FAO 2008). L'élimination de la faim, enjeu majeur du 21e siècle, demeure un défi réalisable : l’expertise, les outils et les politiques dont nous disposons aujourd’hui, combinés à une forte volonté politique, sont à même de le relever. 

S'il demeure réalisable, le défi n'en est pas moins immense. Le problème de la faim est certes un problème alimentaire, mais il est aussi, et peut-être surtout, un problème plus fondamental d'injustice. Peut-on alors aller jusqu'à parler de justice alimentaire? C'est ce qu'un nombre grandissant de chercheurs et d'intervenants prônent afin de mieux comprendre les rouages de l'insécurité alimentaire et ses liens avec les structures sociales.

La justice alimentaire est définie comme la répartition juste et équitable des risques et bénéfices associés aux activités du système alimentaire entre tous ses acteurs (Gottlieb et Joshi 2010). Le concept de justice alimentaire permet de réfléchir au système alimentaire en tant que système ayant le potentiel de reproduire les inégalités sociales ou d'agir en vue d'une plus grande justice sociale. Voilà qui amène des perspectives fort intéressantes pour nourrir la planète.

 

La Chaire et la formation en sécurité et justice alimentaires

École d'été en justice alimentaire

En 2018, la Chaire tiendra sa toute première école d'été en justice alimentaire, une première au Québec. Concept récemment apparu dans la littérature scientifique, la justice alimentaire s'intéresse aux inégalités et injustices inhérentes au système alimentaire et s'interroge sur leurs origines, leurs impacts et les moyens à prendre pour assurer une répartition juste des bénéfices et des risques associés à ces activités.
Pour en savoir plus sur l'école d'été en justice alimentaire >

École internationale d'été sur la sécurité alimentaire

Deux écoles internationales d'été sur la sécurité alimentaire (2014 et 2015), ayant accueilli plus de 60 étudiants et une dizaine de conférenciers de renommée internationale, ont été tenues à l'instigation de la Chaire en développement international, en collaboration avec des partenaires institutionnels et externes.
Pour en savoir plus sur l'école internationale d'été sur la sécurité alimentaire >

Le projet FASAM

L'équipe de la Chaire en développement international est impliquée de près dans le projet "Formation agricole pour la sécurité alimentaire au Mali", ou projet FASAM, qui a pour objectif d'appuyer six institutions de formation agricole de niveau supérieur, technique et professionnel qui offriront des programmes de formation revus et améliorés, en lien avec les principaux défis de l'agriculture au Mali.
Pour en savoir plus sur le projet FASAM >

Séminaire d'intégration sur la sécurité alimentaire et la pratique professionnelle (SISAPP) 

En 2017, la Chaire a étroitement collaboré à la mise sur pied d'un séminaire d'intégration novateur sur la sécurité alimentaire et la pratique professionnelle (SISAPP) avec l'équipe du projet FASAM. La première mouture du séminaire s'adressait aux étudiants maliens participant à ce projet.
Pour en savoir plus sur ce séminaire de formation >